Catégorie : Les poissons blancs en eau douce

Le terme générique de “poissons blancs” (en eau douce), qui n’a rien de scientifique mais qui est très parlant pour le pécheur expérimenté, regroupe, à quelques exceptions près, la  grande famille de poissons appelé cyprinidé. La couleur généralement argentée des robes de ce genre de poissons est à l’origine de ce terme.
Dans cette catégorie de poisson, toutes les espèces ont en commun plusieurs caractéristiques. Ainsi, on retrouvera chez elles une grande prolificité, un comportement plus ou moins grégaire et le caractère omnivore de leur alimentation.
Bien entendu, on pourra encore reclassé cette famille en sous-familles. En effet, les cyprinidés se déclinent eux-même selon leurs caractéristiques physiques en 3 classes (cyprinidés 1, 2 et 3).

La pêche aux poissons blancs

S’il y a une pêche qui est à la fois universelle et passionnante, c’est bien celle de ces poissons. C’est la quantité et la diversité de ces espèces qui rendent leurs pêches aussi variées ! Elles comprennent des poissons aussi distincts tant morphologiquement que d’un point de vu comportemental,

On pourrait prendre pour exemple la pêche à la carpe ! Pour être maîtrisée correctement, celle-ci exige du pécheur des capacités incontournables :

  • l’observation et la compréhension des phénomènes naturels pour le repérage des postes de pêche.
  • L’analyse et la discrétion pour déjouer la méfiance de la carpe.
  • De patience et de persévérance car ce poisson sait se montrer capricieux.
  • De maîtrise et de ténacité pour mener à bien un combat toujours long, aussi excitant qu’incertain, comme peuvent l’être la lutte avec d’autres espèce combatives en douce tels que  le brochet ou le saumon.

Pourquoi pécher du poisson blanc ?

Cependant quelle est l’utilité de pêcher ce genre de poisson ? Il se trouve que l’aspect gastronomique est plutôt moindre. Car, pour ceux qui sont friands de bonnes dégustations, il est indéniable que la chair des poissons blancs n’a pas le raffinement et la la douceur de celle des carnassiers ou des salmonidés. Néanmoins, une belle carpe de rivière au four bien apprêtée d’une bonne sauce, ou une jolie friture bien croustillante de petits gardons, d’ablettes ou de goujon sont des plats qui ne laissent pas grand monde insensible !
De plus, pour les pécheurs passionnés, qui convoitent les carnassiers et/ou salmonidés, les gardons, goujons, et autres petits feront d’excellents vifs !
Enfin ces espèces ont (ou avaient pour certaines) des densités de population très élevées. Une chance pour les débutants de se lancer, de prendre de l’expérience, et d’acquérir de bons réflexes !

Pour finir sur l’aspect environnemental, le pécheur doit être sensibilisé sur la fragilité des écosystèmes aquatiques. Certaines espèces sont plus que menacées, nous reviendrons sur les causes prochainement. Mais il est important que le pécheur ait un comportement bienveillant envers les poissons et qu’il prenne l’habitude de remettre à l’eau les poissons non destinés à sa consommation familiale ou à sa future pêche.

Le gardon

Poisson très abondant dans nos eaux douces, le gardon rencontre un grand succès de la part de la grande majorité des pêcheurs. Plusieurs facteurs peuvent l’expliquer. En effet, c’est le poisson blanc le plus commun et le plus pullulant de nos eaux douces, faisant ainsi la joie des débutants. De plus, il est très facile…

Par Apprendre à pêcher 17/07/2019 0

La carpe

Longtemps laissée de côté par beaucoup de pécheurs, la carpe connaît de nos jours un réel succès, tant par les dimensions imposantes que peuvent prendre certains spécimens, que par sa combativité intense quelle peut fournir. Cependant, ce poisson n’est pas un autochtone de nos eaux douces. En effet, elle trouve son origine dans les grands…

Par Apprendre à pêcher 07/07/2019 0

La brème

Devant la prolifération constatée de ce poisson dans la plupart de nos eaux calmes de basse altitude, trois facteurs ont été repéré pour expliquer ce phénomène.En premier, la résistance de la brème face à la pollution, principalement la pollution organique, qui lui apporte une plus grande quantité de nourriture. En second, le manque de prédateurs…

Par Apprendre à pêcher 02/07/2019 0

Le barbeau

Anciennement, le barbeau était généreusement présent dans nos rivières. Seulement, la création de barrages et la pollution de nos eaux lui ont fait beaucoup de tort. Ce qui est regrettable pour les pécheurs aimant la combativité, car ce poisson est un adversaire de choix au bout de la ligne, sa pugnacité et son énergie faisant…

Par Apprendre à pêcher 27/06/2019 0